Votre bébé 0-1 an

La diversification menée par l'enfant, une bonne idée ?

La diversification menée par l'enfant, une bonne idée ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Au Royaume-Uni, un phénomène séduit de plus en plus de parents : la diversification autonome menée par l'enfant ou DME. Le principe : placer une assiette devant son bébé et le laisser faire, sans jamais intervenir. Que faut-il en penser ?

  • Pour un bébé, la diversification alimentaire est recommandée entre 4 et 6 mois. Purées, viandes, poissons et même aliments réputés les plus allergènes (œufs, poissons, fruits exotiques, fruits à coques, arachide et céleri) doivent être présentés durant cette période pour éveiller les gouts de l'enfant et, surtout, minimiser les risques d'allergies plus tard.
  • Une recommandation dont certains parents semblent vouloir s'affranchir au profit de la " diversification autonome menée par l'enfant (DME). Le principe : présenter à son bébé des aliments solides à l'âge de 6 mois, dans une assiette, en le laissant choisir ce qu'il souhaite manger, avec ses doigts. En aucun cas le parent ne doit intervenir. Le résultat : des bébés recouverts de purée qui mangent ce que bon leur semble
  • Ce phénomène, initié par une infirmière anglaise auteur d'un ouvrage sur le sujet en 2008, trouve de plus en plus d'écho chez les jeunes parents anglais, persuadés de tenir la recette miracle pour que leur enfant mange de tout. Des cours ont même vu le jour à Londres pour leur enseigner les bases…

DME: Progrès ou lubie ?

  • Mais alors, que doit-on penser ? Pour le Pr. Patrick Tounian, chef du service pédiatre à l'hôpital Armand-Trousseau, à Paris, ce phénomène est tout simplement de " l'esbrouffe " : " Cette méthode ne repose sur aucune donnée scientifique. Je ne vois pas en quoi c'est un progrès. En laissant l'enfant choisir de son alimentation, il risque de ne prendre que les aliments qui lui font plaisir et donc de se limiter dans l'introduction des nouveaux aliments. Or, de nombreuses études s'accordent à dire que plus un tout-petit est en contact avec des aliments différents suffisamment tôt, moins il présentera de manifestations allergiques plus tard. Le second problème, c'est le risque de fausse route lié car l'enfant peut ingérer trop d'aliments solides d'un coup. Enfin, je ne comprends pas l'intérêt de voir son enfant mettre la moitié des aliments sur lui et sur les murs et de devoir le doucher après car il est recouvert de carottes… "

Stéphanie Letellier



Commentaires:

  1. Goltisida

    Je pense que c'est une phrase différente

  2. Perdix

    Dans ce quelque chose, c'est une excellente idée, il est d'accord avec vous.

  3. Dusty

    Je rencontrerai un style de présentation

  4. Leroi

    Peut-être que je suis d'accord avec ses paroles

  5. Guzahn

    Est enlevé

  6. Dulkis

    À mon avis, des erreurs sont commises. Je propose d'en discuter.



Écrire un message