Galeries

Moucher bébé

Moucher bébé



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Voir le diaporama

Petit bout de nez un peu pris ? Avant que la rhinite s'installe, Pauline, maman d'Amandine, 4 mois, prend les choses en main. Pour moucher sa fille, elle connaît les bons gestes.

Le moucher : la vidéo

Moucher bébé (5 photos)

Au quotidien, une petite toilette

Comme Pauline l'a appris à la maternité, elle nettoie le nez d'Amandine au moment de sa toilette quotidienne.
Pauline roule un petit morceau de coton en forme de mèche et l'imbibe de sérum physiologique.
Une main passée sous la nuque de sa fille, pour l'empêcher de trop s'agiter, Pauline insère la mèche dans une narine en tournant doucement, sans l'introduire trop profondément.
Même chose pour l'autre narine avec une seconde mèche et voilà un petit nez bien propret.

Nez un peu pris ? Le lavage qui soulage

Un petit rhume s'annonce, le nez d'Amandine commence à couler. La simple toilette ne suffit plus à dégager ses fosses nasales.
Pauline adopte une technique plus efficace : elle allonge Amandine en lui maintenant la tête sur le côté. Il est alors important que l'enfant ait la tête surélevée avec une serviette pliée.
Pauline passe sa main sous la nuque de sa fille et instille un jet de sérum physiologique dans la narine du dessus. Elle attend de voir le sérum s'évacuer par l'autre narine pour l'essuyer avec un mouchoir en papier.
Pauline fait la même chose de l'autre côté puis soulève la tête de sa fille, laisse couler le reste de sérum et l'essuie. Ouf, c'est fini.

Nez bouché ? Vite, le mouche-bébé

Cette fois-ci pas de doute, Amandine respire en sifflant et son nez est vraiment bouché. Pas question de la laisser si mal à l'aise, Pauline va utiliser un mouche-bébé.
Elle instille du sérum physiologique dans la narine de sa fille, comme pour le lavage.
Mais le liquide ne circulant pas entre les narines, elle introduit l'embout du mouche-bébé dans la narine d'Amandine et aspire les sécrétions, soit avec l'extrémité du petit tuyau d'un mouche-bébé classique, soit en mettant en marche l'aspiration d'un modèle électrique.
Même chose pour l'autre narine. Amandine peut enfin respirer par le nez.

Des petits soins tendresse

Comme tous les bébés, Amandine n'apprécie guère que sa maman soit aux petits soins pour son nez. Pourtant ses attentions régulières permettent de limiter les infections ORL.
Pour lui redonner le sourire, Pauline commence par lui passer un peu de crème hydratante ou de l'huile d'amande douce sur le bout du nez : un bon moyen de prévenir les irritations.

Et voilà, c'est fini !

Elle prend ensuite sa fille dans les bras pour un gros câlin réparateur. Quelques mots doux, une petite chanson… et les émotions sont vite oubliées.